2016 – 50 photographies

L’étrangeté inquiétude est ce sentiment d’inconfort et d’étonnement qui nous envahit lorsque nous regardons ces personnages.N’est-ce pas cela l’étrange,cette chose insaisissable qui se définit par la frontière trouble entre le vivant et l’inanimé? Nous ne pouvons pourtant nous empêcher d’être happés par ces regards fortement présents dans ces portraits photographiques.Ils nous confrontent à des aspects de nous mêmes que nous ignorons ou que nous avons soigneusement évacués. Néanmoins ce quelque chose de familier bondit à notre figure et un déchainement d’éléments refoulés nous revenant inexorablement. Peut-être que ce sentiment d’étrangeté est cette partie de nous-mêmes qui nous échappe et qui s’emmure au coeur de nous mêmes. La déréalisation est un de ces sentiments forts d’étrangeté durant laquelle nous nous demandons si ce que nous expérimentons existe vraiment.Le doute s’installe sur ce qui nous entoure et sur notre rapport au monde.Dans sa série Créatures de Cire, Nathalie Audibert nous entraine dans l’enivrement de nos interrogations métaphysiques.

Johanna   Auguiac-Célenice